Agapornis Nigrigenis Mutations Série Verte

                                  Les mutations de la série verte de l’inséparable à joues noires

Le nigrigenis est un petit inséparable de 13 cm à  14 cm de long environ, pour un poids de 35 à 45 grammes. Il fait partie des inséparables à cercle oculaire blanc. Il est conseillé de le baguer en 4,0 ou 4,2 millimètres.

Le corps est vert, ainsi que le croupion, il a une tâche orangée sur la poitrine avec une forme tirant plus ou moins sur le triangle.

L’œil est noisette, les pâtes brun / gris, les joues sont noires, le front est brun rougeâtres.

L’arrière de la tête va vers le vert olive.

 

Mutations

Comme pour les autres inséparables à cercle oculaire blanc, le nigrigenis a été croisé avec d’autres espèces pour obtenir plus rapidement des mutations.

Certaines mutations sont apparues naturellement chez l’inséparable à joues noires :

Vert pastel 

On note un premier mutant apparu en France en 1991 qui se traduit par un masque brun orangé et une dilution des mélanines sur l’ensemble du corps de l’ordre de 50 %. Ce premier mutant serait mort sans descendance après quelques mois.

Les rémiges sont devenues grises et la bavette a conservé sa couleur orangée.

Cette mutation récessive est très peu présente et se confond probablement avec le vert Dilute. 

Vert dilué

Les premiers mutants seraient apparus en 1990 au Danemark. Quatre oiseaux ont été trouvés chez un marchand parmi des types sauvage. Les « dilute » actuels verraient leur origine dans l’un de ces quatre oiseaux.

Par rapport au vert pastel, la réduction des mélanines est plus importantes de l’ordre de 80 % à 90 % Les rémiges sont blanches, le masque est rougeâtre, le corps est jaunâtre avec un léger voile vert et la bavette à conservé sa couleur orangée.

Le croupion est vert.

Son hérédité est récessive par rapport à la forme sauvage, accoupler deux « dilute » ensemble ne pose pas de souci particulier.

Facteur Misty

Les simples facteurs sont difficilement reconnaissables, ils sont assez semblables à des verts sauvages, avec des ailes plus grises et un corps plus clair provenant d’une légère réduction des mélanines.

Les doubles facteurs ressemblent à des Verts DD avec une couleur vert olive toutefois différente du double facteur foncé, les rémiges sont noires. 

Il s’agit d’une mutation dominante.

Facteur foncé

Le facteur foncé proviendrait d’une transmutation avec le personatus (comme pour le fischer) et s’exprime en double ou simple facteur selon les mêmes règles que pour les autres agapornis.

Il s’agit d’une mutation co-dominante par rapport à la couleur sauvage et d’autres couleurs.

Panaché dominant

Le panachage varie d’un sujet à l’autre, les mélanines disparaissent plus ou moins du corps et des ailes de l’oiseau.

En série verte, le mutant présente donc un corps plus ou mois jaune avec sur les ailes des tâches jaunes plus ou moins importantes.

Le masque est réduit par le panachage, les rémiges sont grises, blanches ou partiellement blanches en fonction du degré de panachage de l’oiseau.

Il existe des simples ou des doubles facteurs sans que ce critère influence le pourcentage de dilution des mélanines.

Lutino

Un lutino est une mutation avec une inhibition totale de l’eumélanine. L’oiseau est donc jaune, le front est orange rouge, le vertex est orange rouge virant progressivement sur le jaune au niveau de l’occiput.

Le masque est orange clair sur fond blanc virant à l’orange rouge sur les oreillons. L’œil est rouge.

Il s’agit d’une mutation récessive souvent travaillée avec le Dec, le Decino ou le vert sauvage.

Encore difficile à trouver cette mutation présente, mais dans une moindre mesure des difficultés identiques à celles rencontrées avec le fischer ou le personatus. Le retour sur du vert sauvage pur doit être recherché pour améliorer le type de l’oiseau.

Lutino X Lutino : 100 % de Lutino

Lutino X Dec : 100 % de Decino

Lutino X Decino : 50 % Lutino et 50 % Decino

Decino X Decino : 50 % Decino, 25 % Lutino et 25 % Dec

Lutino X Dec : 100 % Decino

Decino X Vert : 50 % Vert / Dec et 50 % Vert / Ino

Lutino X Vert : 100 % Vert / Ino 

Dec

Un Dec ou un Decino présente une inhibition de plus ou moins 95 % de l’eumélanine. L’oiseau est jaune avec un léger reflet vert clair ou avec des tâches vert clair allant plutôt en disparaissant avec la première mue.

L’œil est noir, le masque est semblable à celui d’un nigrigenis Lutino. Les Dec ou Decino sont souvent utilisés pour obtenir des nigrigenis lutino. Cela permet d’éviter d’accoupler deux oiseaux aux yeux rouges ensemble et d’avoir de meilleures réussites.

Il s’agit d’une mutation récessive.

Cette mutation est encore difficile à trouver.