Agapornis Roseicollis Dilute

Le dilute est apparu en 1953-54 chez un éleveur au Japon (il était appelé japanese yellow ou imperial golden yellow) et on en trouvait chez quelques éleveurs en Belgique, Hollande et Allemagne. Mais cette mutation a connu peu de succès car les femelles pondaient des oeufs mous non viables. C'est un éleveur suisse Romuald BURKARD qui a importé les premiers dilutes en Europe, vers 1965.

Il n'a pas eu beaucoup de succès, il a donc donné des porteurs à un éleveur hollandais qui a eu des oiseaux jaunes.
Un ami à Bodo Ochs a acheté des porteurs à cet hollandais en 1974, un autre allemands a pour sa part acheté un couple dilute par dilute, mais il n'a pas eu de succès (car femelle infertile mais à l'époque il ne le savait pas).

Donc son ami, avec les porteurs a eu beaucoup de succès et Bodo Ochs lui a acheté des porteurs et a eu des dilute jusqu'en 2000 avant de les vendre au Brésil .

Cette mutation reste donc quasi introuvable, vu que seulement quelques personnes en ont en Europe et quelques unes au Brésil et que seulement 2-3 femelles ont réussit à avoir des jeunes.

Description

Dans cette mutation, environ 80-90% de l'eumélanine a disparu, ce qui donne un oiseau jaune avec parfois des reflets verdâtre, et un croupion bleu ciel clair.
Les rémiges sont grises, plus ou moins claires selon les spécimens. Il se confond facilement avec un pallid ou plutôt un PallidIno pour un oeil inexpérimenté , mais contrairement à ce dernier la couleur des pattes est grise. On peut le combiner avec l'aqua, le turquoise, le masque orange, l'opaline et les facteurs foncés et violet, les autres mutations ne représentant aucun interêt .